© Christophe Raynaud de Lage 

Duà

Théâtre du Fil de l'eau

Adresse :  Église

Canal de l'Ourcq

Théâtre

Que viennent les barbares

Après Ce qui nous regarde, la metteure en scène Myriam Marzouki revient à Pantin avec ce spectacle sur l’altérité. Que viennent les barbares, met en scène six personnages historiques face à un Office National Français et Universel de l’Intégration Totale. Cette interrogation sur l’universalisme co-écrite avec Sébastien Lepotvin se joue au Théâtre du fil de l’Eau.

Public :  Adulte, Jeune (12 - 25 ans)

Billetterie abonné

Billetterie non abonné

Ajouter à mon calendrier

AVERTISSEMENT : l’ensemble des informations de cette page est susceptible d'évoluer en fonction de la situation sanitaire.

Être ou ne pas être Français

Après Ce qui nous regarde, la metteure en scène Myriam Marzouki poursuit son exploration des non-dits de la société française avec ce spectacle sur l’altérité. Récit choral, Que viennent les barbares, entrelace les fictions qui, subtilement, interrogent la figure de cet autre, étrange et différent. La figure archaïque du barbare est successivement incarnée par six personnages historiques parfois très connus comme Mohamed Ali ou Toni Morrison et d’autres moins comme le député Jean-Baptiste Belley. Sont ainsi imperceptiblement déconstruites les représentations de la différence, représentations ancrées dans l’histoire et furieusement contemporaines. Ce spectacle poétique interroge l’universalisme à la française et la difficulté de concevoir et vivre une société multiculturelle.

En partenariat avec la MC 93 - Maison de la culture de Bobigny

Dans le cadre du festival d’Automne de Paris.

Public

  • Dès 15 ans

Durée

  • 1h40

Dates et horaires des représentations

  • Jeudi 13 et vendredi 14 janvier à 20h
  • Samedi 15 janvier à 18h
  • Dimanche 16 janvier à 16h

Distribution / Crédits

  • Mise en scène : Myriam Marzouki
  • Texte et dramaturgie : Myriam Marzouki et Sébastien Lepotvin
  • Avec : Samira Sedira, Louise Belmas, Claire Lapeyre-Mazérat, Yassine Harrada, Marc Berman, Maxime Tshibangu
  • Assistante de mise en scène, chorégraphie : Magali Caillet-Gajan
  • Scénographie : Marie Szernovicz
  • Costumes : Laure Mahéo
  • Lumière : Christian Dubet
  • Son : Jean-Damien Ratel
  • Décor : ateliers de la MC93
  • Stagiaire assistant à la mise en scène : Thimothée Israël