© Loïc Nys 

Le

à

Théâtre du Fil de l'eau

Adresse :  Église

Canal de l'Ourcq

Théâtre

Et le cœur fume encore

Remarquée lors du Festival Off d’Avignon en 2019, la pièce de théâtre Et le cœur fume encore raconte autrement la décolonisation et l’indépendance de l’Algérie. Les acteurs portent la voix des silencieux et offrent un théâtre simple qui éclaire autant le passé que le présent. Le mercredi 13 avril à 20h, Théâtre du Fil de l’eau.

Public :  Adulte, Jeune (12 - 25 ans)

Billetterie abonné

Billetterie non abonné

Ajouter à mon calendrier

AVERTISSEMENT : l’ensemble des informations de cette page est susceptible d'évoluer en fonction de la situation sanitaire.

Mémoires d’Algérie

Deuxième partie d’un dyptique sur la décolonisation, Et le cœur fume encore parle de celle qui a conduit à l’indépendance de l’Algérie. La Compagnie Nova propose une traversée des mémoires, des littératures et des résistances à partir de nombreuses paroles : historiens, poètes, intellectuels ou membres de la famille des auteurs. Un théâtre documentaire se dessine, passant sans cesse de l’intime au politique, du témoignage au jeu, du réel à la fiction. Sur scène, des personnages, parfois antagonistes, cohabitent pour mieux éclairer cette page de notre histoire longtemps refoulée : militants du FLN et leurs descendants, enfants de harkis, petits-enfants de pieds-noirs, juifs algériens… Salué au Festival Off d’Avignon en 2019, cette pièce, puissante d’humanité, marie avec justesse petite et grande Histoire.

Public

  • Dès 13 ans

Durée

  • 2h

Distribution / Crédits

  • La Compagnie Nova et FAB - Fabriqué à Belleville
  • Conception, montage et écriture : Alice Carré et Margaux Eskenazi avec des extraits de Kateb Yacine, Assia Djebar, Jérôme Lindon et de Le Cadavre encerclé de Kateb Yacine et la préface d’Edouard Glissant, publiés par les Editions du Seuil
  • Mise en scène : Margaux Eskenazi
  • Collaboration artistique : Alice Carré
  • Espace : Julie Boillot-Savarin
  • Lumières : Mariam Rency
  • Création sonore : Jonathan Martin
  • Costumes : Sarah Lazaro
  • Vidéo : Mariam Rency et Jonathan Martin
  • Régie générale et lumières : Marine Flores
  • Avec : Armelle Abibou, Loup Balthazar, Salif Cissé, Malek Lamraoui, Yannick Morzelle, Raphael Naasz et Eva Rami
  • Avec les voix de : Paul Max Morin, Nour-Eddine Maâmar et Eric Herson-Macarel